Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 octobre 2016 6 29 /10 /octobre /2016 23:48

hmmmm... demain on est le trente !...

hmmmmmmmmmmmmmm... novembre approche

et Noël  est proche,

les demi-dieux du Capitalapocalyptique semble nous avoir convaincu de la priorité d'une nécessité patriarcale sécuritaire à même de nous protéger contre le mal !

Chaque Euro qui rentre et qui sort de notre poche finance le monde dans lequel Nous existons.

Ce monde que nous laissons à "nos enfants" en y "respirant" chacun des souffles que nous leur confions en chaque instant depuis l'aube des temps comme ils nous furent confiés jadis et maintenant.

Est-ce que ça va prendre encore des milliers d'années avant que Nous trouvions une et des manières de Vivre ensemble à même d'être entendues et prises en compte, voire initiées  par les demi-dieux de ce monde ?

 

                               

Repost 0
Published by Pseudonyme : jean cerezal-callizo
commenter cet article
23 mars 2016 3 23 /03 /mars /2016 23:31

Nous en sommes là. Les systèmes actuels de gestion des populations et des intérêts (comment ne pas parler des systèmes de la politique actuelle, internationale) en sont là.

Des innocents sont les victimes.

Nous (la France) vendons des armes de part le monde. A qui sont-elles destinées et qui en sont les victimes ?

Aujourd'hui ces armes vendues et ce qu'elles représentent se retourne "contre nous" d'une manière choquante parce que cela se passe en Europe. Donc "pas loin". Ça veut dire quoi "pas loin" ?

Qu'en est-il de leurs effets liés à ceux de notre politique quand ils frappent de plein fouet d'autres innocents "ailleurs" parce que c'est là bas que vivent les coupables, comme nous le présentent les médias aux ordres des informations qu'on leur confie à nous transmettre ?

Qu'en est-il des effets de la puissance de nos armes économiques ? Et de celles de ces adversaires ? Il pourrait me passer à l'esprit (sans trop me forcer le cerveau) que tout ce qui se passe est un conflit d'intérêt individuel de quelques uns. L'Etat devenant une immense entreprise de quelques multi-dirigeants.

Nous (la France comme d'autres pays en alliance ou non ), avons déplacé les frontières de l'interaction politique et militaire sur les bases d'un colonialisme étudié, principalement d'intérêt économique.

Comment oser pouvoir dire que nous sommes les bons dans cette histoire quand ici même les mesures de cette même politique n'utilisent la matière humaine que pour se servir elle même en tentant d'éviter le chaos social ou sociétal en le prenant petit à petit complètement en main ?


Est-ce une manifestation, de la part de nos dirigeants, d'une quelconque peur que la partie des Français qui travaillent de près ou de loin dans l’industrie de l'armement soit au chômage ? Ou est-ce la peur de perdre la rente, le salaire ou la manne que cela représenterait ?

Quel est ce moteur du monde dans lequel nous vivons et duquel nous écoutons les informations éducatives qui nous concernent pour finalement acquiescer après en avoir appris les leçons dans une pseudo ignorance de ce qui se passe en vrai !

J'aimerai une trêve. Arrêter de produire, de vendre, de revendre, de concevoir et de fournir et je ne sais quoi encore, des armes qui au final ne servent qu'à faire ce qu'elles permettent. Permettre à des personnes qui ont des intérêts d'avoir "le droit de faire valoir leur pouvoir" au service de idéologie intéressée d'un petit nombre.

Ce soir, j'ai lu ça dans " Le Monde aujourd'hui." L'article est du 30 avril 2015.

l'article intégral est là : http://www.lemonde.fr/economie-francaise/article/2015/04/30/2015-annee-de-tous-les-records-pour-l-industrie-de-l-armement-tricolore_4625902_1656968.html

2015, année record pour l’industrie de l’armement de la France


Le président français François Hollande est attendu, lundi 4 mai, au Qatar pour assister à la signature officielle du contrat de vente de Rafale, avant de rejoindre Ryad où il sera mardi l'invité d'honneur d'un sommet du Conseil de coopération des Etats arabes du Golfe (CCG), une première pour un chef d'Etat occidental.


Avec trois contrats Rafale en moins de trois mois en Égypte, en Inde et au Qatar pour 84 avions de combat, et bientôt 50 hélicoptères en Pologne, la France s’apprête cette année à connaître la meilleure vente d’armes à l’exportation de son histoire.


« Si l'on ajoute les Rafale, les hélicoptères et les ventes dans les domaines naval et satellitaire, nous avons déjà engrangé plus de 15 milliards d'euros de commandes d'armement français cette année », « Cela représente pour la France près de 30 000 emplois nouveaux sur plusieurs années pour ce secteur industriel »


Habituellement classés au troisième ou au quatrième rang mondial, les Français pourraient même détrôner les Russes de la deuxième place cette année, s’ils franchissent la bar
re des 20 milliards de dollars (18 milliards d’euros).

Repost 0
Published by Pseudonyme : jean cerezal-callizo
commenter cet article
23 mars 2016 3 23 /03 /mars /2016 23:31

Nous en sommes là. Les systèmes actuels de gestion des populations et des intérêts (comment ne pas parler des systèmes de la politique actuelle, internationale) en sont là.

Des innocents sont les victimes.

Nous (la France) vendons des armes de part le monde. A qui sont-elles destinées et qui en sont les victimes ?

Aujourd'hui ces armes vendues et ce qu'elles représentent se retourne "contre nous" d'une manière choquante parce que cela se passe en Europe. Donc "pas loin". Ça veut dire quoi "pas loin" ?

Qu'en est-il de leurs effets liés à ceux de notre politique quand ils frappent de plein fouet d'autres innocents "ailleurs" parce que c'est là bas que vivent les coupables, comme nous le présentent les médias aux ordres des informations qu'on leur confie à nous transmettre ?

Qu'en est-il des effets de la puissance de nos armes économiques ? Et de celles de ces adversaires ? Il pourrait me passer à l'esprit (sans trop me forcer le cerveau) que tout ce qui se passe est un conflit d'intérêt individuel de quelques uns. L'Etat devenant une immense entreprise de quelques multi-dirigeants.

Nous (la France comme d'autres pays en alliance ou non ), avons déplacé les frontières de l'interaction politique et militaire sur les bases d'un colonialisme étudié, principalement d'intérêt économique.

Comment oser pouvoir dire que nous sommes les bons dans cette histoire quand ici même les mesures de cette même politique n'utilisent la matière humaine que pour se servir elle même en tentant d'éviter le chaos social ou sociétal en le prenant petit à petit complètement en main ?


Est-ce une manifestation, de la part de nos dirigeants, d'une quelconque peur que la partie des Français qui travaillent de près ou de loin dans l’industrie de l'armement soit au chômage ? Ou est-ce la peur de perdre la rente, le salaire ou la manne que cela représenterait ?

Quel est ce moteur du monde dans lequel nous vivons et duquel nous écoutons les informations éducatives qui nous concernent pour finalement acquiescer après en avoir appris les leçons dans une pseudo ignorance de ce qui se passe en vrai !

J'aimerai une trêve. Arrêter de produire, de vendre, de revendre, de concevoir et de fournir et je ne sais quoi encore, des armes qui au final ne servent qu'à faire ce qu'elles permettent. Permettre à des personnes qui ont des intérêts d'avoir "le droit de faire valoir leur pouvoir" au service de idéologie intéressée d'un petit nombre.

Ce soir, j'ai lu ça dans " Le Monde aujourd'hui." L'article est du 30 avril 2015.

l'article intégral est là : http://www.lemonde.fr/economie-francaise/article/2015/04/30/2015-annee-de-tous-les-records-pour-l-industrie-de-l-armement-tricolore_4625902_1656968.html

2015, année record pour l’industrie de l’armement de la France


Le président français François Hollande est attendu, lundi 4 mai, au Qatar pour assister à la signature officielle du contrat de vente de Rafale, avant de rejoindre Ryad où il sera mardi l'invité d'honneur d'un sommet du Conseil de coopération des Etats arabes du Golfe (CCG), une première pour un chef d'Etat occidental.


Avec trois contrats Rafale en moins de trois mois en Égypte, en Inde et au Qatar pour 84 avions de combat, et bientôt 50 hélicoptères en Pologne, la France s’apprête cette année à connaître la meilleure vente d’armes à l’exportation de son histoire.


« Si l'on ajoute les Rafale, les hélicoptères et les ventes dans les domaines naval et satellitaire, nous avons déjà engrangé plus de 15 milliards d'euros de commandes d'armement français cette année », « Cela représente pour la France près de 30 000 emplois nouveaux sur plusieurs années pour ce secteur industriel »


Habituellement classés au troisième ou au quatrième rang mondial, les Français pourraient même détrôner les Russes de la deuxième place cette année, s’ils franchissent la barre des 20 milliards
de dollars (18 milliards d’euros).

Repost 0
Published by Pseudonyme : jean cerezal-callizo
commenter cet article
23 mars 2016 3 23 /03 /mars /2016 23:31

Nous en sommes là. Les systèmes actuels de gestion des populations et des intérêts (comment ne pas parler des systèmes de la politique actuelle, internationale) en sont là.

Des innocents sont les victimes.

Nous (la France) vendons des armes de part le monde. A qui sont-elles destinées et qui en sont les victimes ?

Aujourd'hui ces armes vendues et ce qu'elles représentent se retourne "contre nous" d'une manière choquante parce que cela se passe en Europe. Donc "pas loin". Ça veut dire quoi "pas loin" ?

Qu'en est-il de leurs effets liés à ceux de notre politique quand ils frappent de plein fouet d'autres innocents "ailleurs" parce que c'est là bas que vivent les coupables, comme nous le présentent les médias aux ordres des informations qu'on leur confie à nous transmettre ?

Qu'en est-il des effets de la puissance de nos armes économiques ? Et de celles de ces adversaires ? Il pourrait me passer à l'esprit (sans trop me forcer le cerveau) que tout ce qui se passe est un conflit d'intérêt individuel de quelques uns. L'Etat devenant une immense entreprise de quelques multi-dirigeants.

Nous (la France comme d'autres pays en alliance ou non ), avons déplacé les frontières de l'interaction politique et militaire sur les bases d'un colonialisme étudié, principalement d'intérêt économique.

Comment oser pouvoir dire que nous sommes les bons dans cette histoire quand ici même les mesures de cette même politique n'utilisent la matière humaine que pour se servir elle même en tentant d'éviter le chaos social ou sociétal en le prenant petit à petit complètement en main ?


Est-ce une manifestation, de la part de nos dirigeants, d'une quelconque peur que la partie des Français qui travaillent de près ou de loin dans l’industrie de l'armement soit au chômage ? Ou est-ce la peur de perdre la rente, le salaire ou la manne que cela représenterait ?

Quel est ce moteur du monde dans lequel nous vivons et duquel nous écoutons les informations éducatives qui nous concernent pour finalement acquiescer après en avoir appris les leçons dans une pseudo ignorance de ce qui se passe en vrai !

J'aimerai une trêve. Arrêter de produire, de vendre, de revendre, de concevoir et de fournir et je ne sais quoi encore, des armes qui au final ne servent qu'à faire ce qu'elles permettent. Permettre à des personnes qui ont des intérêts d'avoir "le droit de faire valoir leur pouvoir" au service de idéologie intéressée d'un petit nombre.

Ce soir, j'ai lu ça dans " Le Monde aujourd'hui." L'article est du 30 avril 2015.

l'article intégral est là : http://www.lemonde.fr/economie-francaise/article/2015/04/30/2015-annee-de-tous-les-records-pour-l-industrie-de-l-armement-tricolore_4625902_1656968.html

2015, année record pour l’industrie de l’armement de la France


Le président français François Hollande est attendu, lundi 4 mai, au Qatar pour assister à la signature officielle du contrat de vente de Rafale, avant de rejoindre Ryad où il sera mardi l'invité d'honneur d'un sommet du Conseil de coopération des Etats arabes du Golfe (CCG), une première pour un chef d'Etat occidental.


Avec trois contrats Rafale en moins de trois mois en Égypte, en Inde et au Qatar pour 84 avions de combat, et bientôt 50 hélicoptères en Pologne, la France s’apprête cette année à connaître la meilleure vente d’armes à l’exportation de son histoire.


« Si l'on ajoute les Rafale, les hélicoptères et les ventes dans les domaines naval et satellitaire, nous avons déjà engrangé plus de 15 milliards d'euros de commandes d'armement français cette année », « Cela représente pour la France près de 30 000 emplois nouveaux sur plusieurs années pour ce secteur industriel »


Habituellement classés au troisième ou au quatrième rang mondial, les Français pourraient même détrôner les Russes de la deuxième place cette année, s’ils franchissent la barre des 20 milliards de dollars (
18 milliards d’euros).

Repost 0
Published by Pseudonyme : jean cerezal-callizo
commenter cet article
4 novembre 2015 3 04 /11 /novembre /2015 21:24

n'est-il pas sommes toutes quelque chose d'assez simple

émanant d'un principe biologique physique et métaphysique d'adaptation, de reproduction évoluée, donc d'évolution, en lien avec toute la psyché humaine sur une histoire d'Amour et ce que l'Humanité a bâti pour nous dans notre ADN cul-turelle.

Il se peut que passe décembre

Repost 0
Published by Pseudonyme : jean cerezal-callizo
commenter cet article
6 septembre 2015 7 06 /09 /septembre /2015 21:46
2015 09 06
Repost 0
Published by Pseudonyme : jean cerezal-callizo
commenter cet article
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 02:06

comment imaginer un singulier à ce mot sinon dans l'expression narcissique d'une relation (auto ?) centrée sur un "objet" relié à soi... 

Repost 0
Published by Pseudonyme : jean cerezal-callizo
commenter cet article
15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 20:18

nos ambitions nous condamnent

au devoir de les satisfaire

ou tout du moins au devoir nous y confronter... sinon ce n'est pas une ambition...

 

une ambition n'est la partie "émergée" de la nécessité d'une emprise sur le réel, puisque par définition elle implique une "insatisfcation" quant à un état actuel... 

 

Qu'en est-il du bonheur ?

 

      et du rêve ?

 

 

Notre manière de raisonner nous emmène aux limites des notions de concepts que nous explorons, transgressons ou dans lesquelles nous nous sentons bien.

Nos sens ne nous trahissent pas.

 

   l'ordre a une importance sur la forme au delà des émois et des mots, des maux et des émaux au dela des côtes de mailles.... 

 

 

nous avons tellement à vivre ensemble ... de toute manière, nous vivons déjà ensemble...

 

c'est juste une questin de choix, de comportement, propre à chacun...  

 

C'est à la fois si simple et  c'est pour ça que ça devient souvent si compliqué. 

 

 

                                      ...pas si facile que ça de changer de comportements sinon de soi ; )    

 

 

.... change t'on vraiment d'ailleurs, n'adaptons-nous pas notre comportement plus que nous ne le changeons ?

 

 

 

Le naturel revient au galop.......

 

Certes.....                   Le naturel, construit de qui nous sommes, revient efectivement au galop.... Le naturel de ce que et avec lequel nous sommes est perceptible aussi... nous sommes en liaison inconsciente permanente avec lui...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Pseudonyme : jean cerezal-callizo
commenter cet article
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 00:48

 

 

 

 

Screenshot 2015-03-04-00-30-31

 

 

 

 

 

 

 

 

le chemin,

  

 

  

ce qui se passe, 

 

 

  

                           des "liens",                              ou plutôt des liaisons,                  des ramifications et des rejets…

 

 

 

 

 

              Certaines qui prennent sens

 

 

 Une évolution permanente !    

 

 

 

                                                                Une Ovulation ?

 

  

Une révolution ?

 

 

  

Disons des interractions. ….                  des re-évolutions, réévaluations,, re-évaluations, auto-ovulations, auto évaluations, miséricordes et autres sortes de grâces et de condamnations… l’affaire n’étant qu’un point de vue participatif dans la réalité dont l’origne nous est connue bien « qu’elle nous échappe ».

 

 

 

 

 Ce temps du chemin n’est pas rien…

 

  

 

 

« il conduit sans doute » au "dépassement",      au « développent »       « d’une « conscience »      « simple »     ,      « originelle », « au sein »     de     « « cette »   « unité » »   « dans »   « laquelle »   « nous »   « baignons »,   « en »   « nous-même »   « comme »   « en »   « toute »   « chose »      …    

 

 

              « Si tant est que je puisse appeler « chose » des choses dont je n’ai absolument aucune idée, »

 

 

  

Je suis persuadé que nous « tournons » très au ralenti dans ce qu’est l’agitation du monde qui nous entoure et dont nous faisons partie.

 

Nous sommes sans doute assez proche de ce que je pourrais appeler la « conscience » en le noyau de toutes choses et de toutes formes comme d’être et de vécu,

  

Ou plus modestement à l’étape des prises de consciences et de positionnements…

  

Nous continuons cependant à danser dans la poésie de nos êtres à même de s’émouvoir d’une sensibilité qui leur serait soi-disant propre…. Nous continuons de danser

  

 

Et quelle que soit notre danse, nous allons irrévocablement communier,

 

                                              Ce que nous faisons en chaque instant

 

 

 

 

                                          Nous sommes dans une communion,

  

                                                                              Permanente !

 

       

Aux bases comme au firmament parfois, de ce que je pourrais appeler le royaume de dieu

Comme un espace qui me dépasse mais dans lequel finalement je me sens bien

 

 

Repost 0
Published by Pseudonyme : jean cerezal-callizo
commenter cet article
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 01:23

 

 

Si l'on peut concevoir, selon Simon Diner, et je serais assurément d'accord avec lui, de la couleur, qu'elle induit une logique dans l'apparence, que dire de tout le reste

 

 

 

 

 

 

                                                                                           ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Pseudonyme : jean cerezal-callizo
commenter cet article

Présentation

  • : jean cerezal-callizo
  • : jean cerezal-callizo / lacunes
  • Contact